Economie de Belitung

Outre son secteur tertiaire, l’économie de Belitung repose principalement sur son secteur minier, la pèche maritime, l’agriculture et récemment le secteur touristique qui connait une rapide extension.

  • La pèche maritime :

    La pèche à Belitung est restée traditionnelle. Elle se pratique principalement à la ligne, avec des nasses, au narguilé avec fusil harpon et compresseur, et avec les Bagan(s)… Les pécheurs de Belitung peuvent se déplacer jusque dans les eaux poissonneuses de Kalimentan. En saison, elle fournit le marché de Singapour en calamars. (que l’on retrouvent à Paris). Le marché aux poissons de Tanjung Pandan est toujours remplis de surprises…

    marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie marché aux poissons Tanjung Pandan Belitung Indonésie

  • Le secteur minier :

    Depuis le 13 siècle, Belitung est réputée pour sa richesse en Étain, véritablement exploitée par les colonies Hollandaise dès le 17 ième siècle. Encore recherché actuellement, on peut néanmoins observé son déclin, le minerai se raréfiant. Les mines d’Étain sont des exploitations a ciel ouvert nécessitant généralement des petites équipes de deux à quatre hommes. L’extraction est souvent assistée d’une pelleteuse qui permet d’accéder aux couches du minerai. L’étain se trouve dans des couches de sables, plus ou moins profondes, que les ouvriers creusent à l’aide d’un jet d’eau surpuissant. L’eau projetée est par la suite pompée, emportant avec elle l’étain qui, en fines particules, se dépose dans les tuyaux de pompage et dans un bac de décantation. Ce processus d’exploitation génère donc peu de pollution (si ce n’est les boues rejetées avec l’eau) car n’utilisant aucun apport chimique comme le mercure pour les mines d’or . On peu regretter quand même, que cette activité trouble les eaux de toutes les grandes rivières de l’ile, que les sites qui ne sont plus exploités ne soient pas rebouchés, créant des zones de sable désertiques, mais surtout, les victimes des glissements de terrains incontrôlés.
    [su_youtube_advanced url= »http://www.youtube.com/watch?v=5s_OGQI8W_w » width= »400″ height= »200″ responsive= »no » autohide= »yes » rel= »no » theme= »light »]http://www.youtube.com/watch?v=5s_OGQI8W_w[/su_youtube_advanced]
    Belitung dispose aussi de plusieurs sites d’exploitation de sable, exporté à Jakarta ou Singapour (fabrication du verre, matériau de construction), et de calcaire, craie (kaolin), à destination des industries de cosmétiques, peintures et céramiques. Ces exploitations donnent des lacs artificiels aux couleurs turquoises des plus remarquables. Il est à noté que la fabrication de céramique de l’ile a complétement disparue.

  • L’agriculture :

    De climat typiquement équatorial, Belitung est traditionnellement une terre de culture du poivre. Le poivre blanc de Belitung, réputé en Indonésie, est très épicé. Il est souvent le fruit de petites cultures familiales. Les plantations de légumes sont assez rares, il est a noté l’apparition de rizières, le plus souvent cultivés par des Javanais ou des Balinais. Les fruits , ananas, rambutan, durian sont très sucrés.
    Il y a des plantations de Thèques et quelques plantations de caoutchouc.
    poivre Belitung Indonésie

    C’est avec Belitung que les plantations d’huile de Palme ont fait leur apparition en Indonésie. Véritable fléau écologique elle ont remplacées une grande partie de la foret de Belitung, environ 60 %. Les besoins en eau de ces arbres (100 L par heure, 2400 L/jours) modifient considérablement la température de l’ile (témoignages des anciens). De plus, les pulvérisations d’insecticides, de Rondup, et autres engrais chimiques perturbent directement et durablement les écosystèmes des rivières, engendrant une diminution très nette des poissons. Le DDT a été utilisé  jusque dans les années 80… Les grandes plantations possèdent encore des droits d’exploitations de plusieurs années, et si leur extension est interdite, les compagnies détournent la loi en louant les terres des petites gens, ignorants des conséquences écologiques de cette monoculture : il faut au moins 25 ans, après exploitation, pour un retour à une terre fertile.

  • Les nids d’hirondelles :

    Si il est difficilement mesurable le poids de cette économie, on peut voire son importance aux nombres de bâtiments destinés à cette usage dans la ville de Tanjung Pandan. En effet, les visiteurs pourront s’étonner de voire le centre ville de Tanjung Pandan construit de grands bâtiments de plusieurs étages. Ces constructions ne sont pas des logements pour les habitants, mais sont toutes dédiées aux petits oiseaux. Les fenêtres ne sont que des décorations imposées par la législation. Ce commerce appartient principalement à la communauté chinoise. Leurs productions sont surtout destinées à l’export.

nids d'hirondelles Belitung Indonésie nids d'hirondelles Belitung Indonésie Place centrale Batu Setam Tanjung Pandan Go Belitung nids d'hirondelles Belitung Indonésie nids d'hirondelles Tanjung Pandan Belitung Indonésie

  • Le tourisme :

    Le tourisme s’est développé à partir de l’année 2008 avec le film Best seller Indonésien « Laskar Pelangi » qui a fait connaitre Belitung du grand publique. Belitung est déjà la deuxième ou troisième destination touristique de l’Indonésie. C’est encore un tourisme local et familial…

clip vidéo de la chanson de Nidji, emblématique du film : [su_youtube url= »http://www.youtube.com/watch?v=FwlKSKdsLG4″]